1783-1784
Création de la chaussée qui sépare les étangs de Saint-Hubert et de Pourras


Louis XVI fait construire la chaussée qui sépare maintenant les étangs de Pourras et de Saint-Hubert, pour que son équipage puisse traverser facilement l’étang en cet endroit (Gravure de Compigné) et la cour  goûter du spectacle des bat-l’eau et hallalis. Elle servira aussi au transport de l’eau de la Mare du Roi (Mare du Roi). La structure du pont est assurée, mais la chaussée sans parapet s’avère dangereuse et reste inachevée lors du déménagement à Rambouillet.


En 1789 il est remarqué que "entourée d'eau de deux côtés, au premier abord elle (la chaussée) est effrayante pour passer dessus avec des chevaux, quoique ayant 30 pieds de large. Il faut construire une barrière de haies vives pour éviter les dangers qui pourraient survenir pendant les chasses de Sa Majesté, comme déjà les Veneurs ont demandé il y a quatre ans des barrières sur la grande chaussée de l'étang de la Tour." La Révolution reportera la proposition…


Napoléon demande à Auguste Famin en 1808 de remettre en état la chaussée de Louis XVI qui a souffert de l’humidité et de l’absence d’entretien. Le Pont de Louis XVI devient alors Pont Napoléon. 


Il semble que l’Empereur n’ait pas eu souvent le loisir de l’emprunter, en dehors du jour de chasse, du 12 mars 1809, immortalisé par le médaillon de la Salle de Bain de l’Empereur à Rambouillet, peint par Jules Vasserot (Médaillon Pourras 1810).


Il faut d’ailleurs attendre la cartographie de l’époque impériale pour que la Chaussée de Pourras soit mentionnée (Extrait du cadastre 1830).


Il est d’ailleurs gravé dans le parapet que « par la magnificence de Napoléon Premier, empereur des Français, la chaussée a été réparée à l’utilité publique » (Carte postale de la Chaussée).


A la Belle-Epoque, promeneurs et pêcheurs s’y retrouvent, même en voiture (Carte postale de la Chaussée 1930).

Carte postale de la Chaussée 1930
Gravure de Compigné
Médaillon Pourras 1810
Extrait du Cadastre 1830
Carte postale de la Chaussée
Dédicace à Napoléon