1242

La grande route de Versailles à Rambouillet

L’évêque de Chartres, Aubry Le Cornu – frère des archevêques de Sens et de Nevers – apprend l’installation aux confins nord-ouest de son diocèse, d’une centaine de feux, principalement des bûcherons, venus des Essarts ; paroisse dont les bénéfices reviennent à l’abbaye bénédictine de Saint-Magloire.

Afin de profiter de la dîme produite par les novales récemment défrichées, l’évêque crée la paroisse Villa nova de pereio (la Villeneuve du chemin pierré < Le Perray), le 7 novembre 1242. Située entre les deux portions de la Voie Romaine, passant à l’Ouest par Saint-Léger et à l’Est par Vieille-Eglise et Auffargis, elle se situe sur un nouveau chemin qui deviendra au fil du temps la voie principale (Grande route de Versailles à Chartres par Rambouillet, Route Paris-Bayonne, Route impériale n°11, puis Route Nationale 10, avant d’être déviée hors du Perray en 1976).

Damien de Templeux (autour de 1600) Carte du Gouvernement d’Île de France (BnF) agrandie.j
Cartulaire de Chartres, texte CCLXXXIII.jpg
Damien de Templeux (autour de 1600) Carte du Gouvernement d’Île de France (BnF).jpg
Blason du Perray.jpg